La fiente de poule, un trésor pour les jardiniers

A l’instar de l’excrément de zébu, la fiente de poule est également un engrais naturel de qualité. D’ailleurs, les jardiniers en raffolent pour faire pousser les plantes. Elle agit sur les fleurs, les potagères, les vivaces voire même les arbres. Voici les raisons pour lesquelles il ne faut plus  jeter les fientes quand vous nettoyer votre poulailler.

Un engrais de bonne qualité

Dans sa composition, la fiente de poule est riche en azote, en potassium, en phosphore et en calcium. Il serait donc facile d’obtenir de l’engrais écologique de qualité supérieure même avec seulement quelques poules.

zWNprprzssbuAPTh8qQ2gYeZbdA

L’azote qu’elle renferme assure une absorption rapide chez la plante tout comme les autres éléments fertilisants, présents en concentrations élevées. Ainsi, toutes les plantes pourront en profiter, entre autres, les maraîchages, les vergers, les vivaces, les prairies, etc…

Pour les arbres végétatifs, les fientes confèrent un apport intéressant et bien équilibré afin d’assurer un bon départ. Cet engrais est favorable à toutes les saisons, il suffit de la collecter et de bien la préparer.

L’utilisation directe

Il existe deux façons d’utiliser la fiente de poule en tant qu’engrais ; d’utilisation directe et l’utilisation en compostage. La première consiste à incorporer la fiente à la terre avec de la paille ou du copeau de bois.

fumier-fientes-poules-poulnee

Au fur et à mesure que la matière organique se dégrade, le sol libère progressivement des éléments nutritifs dont l’azote (N), le potassium (K) et le phosphore (P). Or, ce mélange apporte un effet positif sur le sol. Il est surtout bénéfique sur le pH, les teneurs en magnésium, l’entretien en calcium et favorise la capacité d’échanges cationique. Il est conseillé de l’utiliser en paillage en été pour retenir l’eau et limiter son évaporation.

L’utilisation en compostage

L’utilisation de la fiente de poule en compostage consiste à alterner les couches de déchets verts avec les déchets du poulailler. Ensuite, il faut arroser tous les dix jours régulièrement la plante pour équilibrer le compost, soit, 2/3 de carbone et 1/3 d’azote.

hen on dungpile

Il est possible de le composter « à chaud », c’est-à-dire, alterner les déchets quelques semaines avant son usage. Sinon, le compost « à froid » nécessite 6 mois de préparation, pourtant, il est moins puissant. En optant pour cette technique, il est préférable de le réaliser en hiver afin de conserver la fiente jusqu’au printemps suivant. Vous pourrez également les coquilles d’œufs de vos poules dans ce compost pour apporter plus de nutriments notamment du calcium.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

5 commentaires

  1. Rose 17 décembre 2016
  2. Francis 29 décembre 2016
  3. ALIOUNE FALL 16 octobre 2017
  4. Aminata 16 janvier 2018
  5. ROGER 29 janvier 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.