Conseils pour élever des poules en ville

Vous envisagez d’élever des poules en ville ? Cela vous apportera de nombreux avantages : production d’œufs, de viande et d’engrais bio. Très rentable, ludique et peu contraignant, plusieurs personnes optent pour ce genre d’élevage. A condition bien évidemment, de choisir la race de poule qui convient.

Bien distinguer la race des poules

En général, il y a trois types de poules sur le marché : les poules pondeuses, les poulets à rôtir ou à chair et les races mixtes. Le choix dépend entièrement de votre objectif. Si vous désirez avant tout des œufs, favorisez la poule rousse ou encore l’Harco. Elles produisent en moyenne 300 œufs de 80 g tous les ans.

Des poules rousses

Il existe également des volailles étonnantes qui pondent des œufs stupéfiants. La Marans produit des œufs de couleur chocolat tandis que l’Araucana pond des œufs bleu-vert.

Si vous êtes surtout intéressé par la chair, préférez les races mixtes comme la Sussex, la Gâtinaise ou la Gauloise. L’idéal est de compter environ deux volailles au minimum dans votre poulailler, car les poules n’aiment pas trop la solitude. A noter cependant qu’un coq pourrait déranger les voisins étant donné qu’il est assez matinal.

Installer un joli poulailler

Pour accueillir les poules, il faudra aménager votre jardin. Environ 100 mètres carrés convient pour 4 poules. Soyez sans crainte, vous pouvez toujours avoir un potager et des parterres pour vos fleurs. Il vous suffira d’ériger une barrière ou un grillage tout autour.

Sinon pour quatre poules, vous n’aurez pas besoin d’un grand poulailler. Si vous ne savez pas quel modèle choisir, effectuez des recherches sur internet ou demandez conseil auprès des éleveurs habitués. Ensuite une fois votre maisonnette choisie, installez-la à l’ombre et à l’abri du vent. N’oubliez pas d’acheter des gamelles pour mettre les céréales et l’eau. Pour plus de confort, recouvrez le sol de litière ou de paille. Enfin, un perchoir solide et un pondoir sont obligatoires.

Un nettoyage régulier pour une bonne hygiène

Pour un environnement sain et une bonne hygiène aussi bien pour vous que pour vos poules, il faut nettoyer votre poulailler. A noter que le nettoyage se fait toutes les semaines.

Vous devez ratisser régulièrement votre pelouse afin d’enlever les fientes un peu partout. Ne jetez jamais la paille et les fientes, car elles serviront d’engrais et de paillis pour les plantes et légumes du potager. Installez un coin toilette en désherbant une surface de 1 mètre sur 1 mètre. Si possible, ajoutez des cendres de cheminées ou du sable. Les poules adorent se rouler là-dedans.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.