Les principes de l’incubation

La couvaison d’une poule peut être réalisée de manière artificielle. Ce principe consiste à placer les œufs dans un dispositif bien régularisé ayant une température ambiante et un taux d’humidité déterminé. L’appareil essai d’imiter le phénomène naturel en respectant la durée spécifique de chaque espèce. Cette incubation est une technique très utilisée et permet au bon développement de l’embryon jusqu’à sa naissance.

La couvaison artificielle

Le premier geste à faire est de récolter les œufs dans le poulailler. Vérifiez également si ces derniers sont bien fécondés. Pour cela, faites passer les œufs dans un mire-œuf. Effectuez un ramassage quotidien, de préférence le matin pour avoir des produits en bon état et garantir un taux d’éclosion parfait. Ensuite, faite un triage en retirant les œufs fendus et difformes.

Avant la couvaison proprement dite, placez-les dans une pièce à 15°C pendant 10 jours de suite. Veillez à ce que les œufs soient bien propres et désinfectés par fumigation avant de les introduire dans la couveuse. A noter que le produit d’enfumage doit être à base de formol et de permanganate de potassium.

Branchez ensuite le matériel un jour plus tôt et réglez la température à 38°C. Surveillez de près cette variation pour que l’embryon se développe en toute quiétude. N’ouvrez jamais la couveuse à moins que le retournement des œufs ne se fasse manuellement. Dans ce cas-là, réglez la température à 37,5° avant d’ouvrir la couveuse.

Il faut savoir que retourner les œufs est nécessaire pour éviter l’adhérence de l’embryon sur la coquille. Dans la nature, les poules retournent plusieurs fois leurs œufs dans la journée. Evitez cependant de les retourner pas les 2 premiers jours de l’incubation, ainsi que les 2 derniers jours.

Les appareils pour réussir l’incubation artificielle

La couveuse RCOM 20 Max est un appareil très performant. Elle peut contenir jusqu’à 20 œufs. De plus, elle possède un système hygrométrie qui peut être réglé d’une manière très précise. Le retournement des œufs est réglable et il se fait automatiquement.

Ensuite, la couveuse RCOM 20 Max est pourvue d’un couvercle transparent qui permet de surveiller de près l’éclosion des œufs. Remplissez le récipient en dessous de la grille de fer par de l’eau déminéralisée. Au 20ème jour, vaporisez la surface des coquilles avec un peu d’eau. Ainsi, le petit poussin pourra sortir sans trop de difficulté. Au cas où, ils ne sortent pas le 21ème jour, ne vous inquiétez pas, l’œuf peut éclore les jours suivants jusqu’au 24ème jour. Une intervention de votre part n’est pas nécessaire, car l’éclosion peut durer 12 heures.

Comment mirer un œuf sans difficulté ?

Le mirage permet de savoir si les œufs sont bien fécondés ou non. Cette technique doit d’abord être effectuée au tiers de la couvaison, puis une dernière fois aux deux tiers. Grâce à un appareil spécial, vous verrez les veines étoilées reliées à un petit point. Quelques jours après, ce même point effectue des mouvements : c’est le cœur du futur poussin. Si jamais l’œuf est bien clair, cela signifie qu’il n’est pas fécondé. La mireuse fait maison est aussi une alternative si vous n’avez pas les moyens nécessaires pour acheter celle qui est commerciale.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Un commentaire

  1. grace mukaba 18 janvier 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.